L'histoire du hangul, alphabet coréen

La courte histoire de l'histoire du Hangul

Le hangul, également connu sous le nom d'alphabet coréen, est le système d'écriture officiel de la langue coréenne. Il a été créé au XVe siècle par le roi Sejong le Grand de la dynastie Joseon afin de fournir au peuple un moyen pratique et efficace de lire et d'écrire. Avant le Hangul, seule l’élite instruite était capable de lire et d’écrire en utilisant les caractères chinois, difficiles à apprendre et à utiliser.

La création du Hangul s'est heurtée à la résistance de la classe savante, qui y voyait une menace pour son pouvoir et son statut. Cependant, il a finalement été largement accepté et a été utilisé à la fois par le peuple et par la classe dirigeante. Au fil du temps, le Hangul a évolué et est devenu le principal système d’écriture de la langue coréenne.

Le Hangul est un système d'écriture unique dans le sens où il a été spécialement conçu pour être simple et facile à apprendre. Chaque caractère du Hangul représente un son spécifique de la langue coréenne et les caractères peuvent être combinés pour former des syllabes et des mots. Cela rend le Hangul beaucoup plus facile à apprendre et à utiliser que d’autres systèmes d’écriture comme les caractères chinois.

En plus de sa simplicité, le Hangul est également hautement scientifique. Les caractères sont basés sur la forme de la bouche lors de l'émission de sons spécifiques, et le placement des caractères dans une syllabe reflète la structure de la syllabe. Cela rend le Hangul très efficace pour représenter les sons de la langue coréenne.

Au cours du XXe siècle, le Hangul a été confronté à de nombreux défis. Pendant la période coloniale japonaise (1910-1945), les Japonais ont tenté de supprimer l’usage du Hangul et de promouvoir l’usage du japonais. Après la Seconde Guerre mondiale et la libération de la Corée, le Hangul fut officiellement reconnu comme le système d'écriture de la langue coréenne.

Cependant, pendant la période de dictature militaire dans les années 1970 et 1980, l’utilisation du Hangul a de nouveau été supprimée au profit de l’utilisation du Hanja (caractères chinois). Cette politique a finalement été inversée et le Hangul est redevenu le principal système d'écriture de la langue coréenne.

Aujourd'hui, le Hangul constitue une partie importante du patrimoine culturel coréen et est utilisé par des millions de personnes à travers le monde. Il s’agit de l’un des rares systèmes d’écriture spécialement créés pour une langue particulière, et sa conception et ses principes témoignent de l’ingéniosité et de la créativité du peuple coréen.

En conclusion, l’histoire du Hangul est une histoire de créativité, d’efficacité et de résilience. Malgré de nombreux défis au fil des siècles, le Hangul est resté le système d’écriture de la langue coréenne et continue de jouer un rôle crucial dans la culture et l’identité coréennes.

Laisser un commentaire

fr_FRFrançais
Retour en haut